Le Romarin

 

 

Le ℝ𝕠𝕞𝕒𝕣𝕚𝕟, plante aromatique 🌿bien connu pour agrémenter nos plats🍲, elle l’est tout autant lorsque l’on parle de plante bénéfique pour notre corps😍

 

En ce sens le Romarin est un très bon allié pour notre FOIE, c’est l’une des plantes protectrices👮♂ du FOIE.

Le foie l’un des organes le plus important de notre corps est un acteur clef de plus de 500 fonctions dans notre organisme🕵♂👨🔧.

Pour n’en citer que quelques unes, il facilite la digestion par la fabrication de la bile (entre autres), il détoxique et détoxine le corps par sa fonction de filtre, il a une fonction métabolique ( protéines, sucres, matières grasses), il a une fonction de stockage et le déstockage du glucose, il régule la température centrale, il a une fonction hormonale, …. Et bien d’autres encore.

Le Romarin en ce sens a une action « anti vieillissante 👶» qui agit en premiers lieux sur les cellules hépatiques puis sur la muqueuse de l’intestin et le système nerveux.

Son action sur le foie lui donne de nombreux effets bénéfiques 👏pour notre organisme, on comprend maintenant pourquoi, si l’on soigne notre foie c’est tous nos système que nous renforçons de par ses nombreuses fonctions et lien avec tout le fonctionnement de notre corps♻.

Le Romarin pourra être utilisé lors de divers maux 🤕comme : des troubles allergiques, de l’acné, les règles douloureuses, la frigidité, l’impuissance, l’insuffisance hépatique, la lithiase biliaire, les colites, la maladie de Crohn, le cholestérol en excès, les troubles de la mémoire, les douleurs musculaires, …

On utilisera plutôt le romarin :

⭐Un usage interne pour des pathologies de type : surmenage, grippe, bronchites, migraines, hépatites, intestinale, …

🔹En infusion avec la partie fleurie 🌸(printemps et automne) ou la partie feuille 🌱(toute l’année) Pour cela, 2g de plante récemment séchée dans 150 ml d’eau bouillante pendant 10 min, à raison de 2 ou 3 tasses par jour.
🔹En bourgeon jeunes pousses🌱, 1/4 goutte par kilos corporels par jour.

 

⭐Un usage externe pour des pathologies de type : entorses, foulures, enflures, oedèmes, contusions, coups, rhumatismes articulaires

 

🔹En décoction : 50 g de plantes🌱 récemment séchées dans 1 litre d’eau pendant 10 min, laissé refroidir et filtrer la préparation.
Cette décoction pouvant être mélangée à l’eau du bain🛀, en ce sens prendre le bain🛀 plutôt le matin pour profiter de l’effet stimulant et d’éviter les nuits blanches😴 si le bain est pris le soir.
🔹Des cataplasmes, en association avec l’argile, utiliser à la place de l’eau une décoction de romarin afin de dissoudre l’argile. Cette recette permet de profiter des bienfaits de l’argile et du romarin.
Posologie précise de l’argile dans l’article : « l’argile une terre miraculeuse » sur ma page voilà l’extrait « Pour cela prendre une spatule ou une cuillère en bois et poser l’argile (environ 2 cm d’épaisseur) sur un tissu ou sopalin, de sorte que l’argile dépasse la zone à traiter et le tissu dépasse la zone de l’argile.Elle peut être utilisée froide ou tiède, selon le problème traité.
Dans les cas de fièvre, d’inflammation, de congestion, l’argile doit être appliquée froide car elle va absorber la chaleur de l’inflammation et rafraîchir le corps. Si le cataplasme doit être posé près d’un organe comme l’estomac, les reins,… il faut l’appliquer tiède, l’organe étant affaibli, il ne peut pas utiliser son énergie pour chauffer l’argile.
Lors de l’application d’un cataplasme froid, une sensation de chaleur doit survenir quelques minutes après l’application. Si la sensation de froid persiste, c’est que le corps n’a pas l’énergie suffisante pour se réchauffer et donc qu’il s’épuise. Dans ce cas, chauffer le cataplasme (soleil, source de chaleur douce, bain marie, … ) Le cataplasme peut être posé suivant le besoin de 15 min à 1 nuit, retirer le cataplasme dès qu’il est sec et renouveler si nécessaire. »

 

Leave a Comment